10 Francs Coq Marianne

Métal

Or

Taille

19mm

Titre

900,00‰

Poids

3,22 g

Frappe

De 1817

Pays

France

|

Catégorie :

Description

Caractéristiques 10 Francs Coq Marianne

FRANCE D’OR a le plaisir de présenter une pièce d’or européenne classique exceptionnelle – 10 francs Coq et Marianne. Avec une histoire riche de plus de 600 ans, cette pièce d’or rappelle l’ancienne supériorité de la France comme l’une des plus grandes puissances des XIXe et XXe siècles.

Approuvée personnellement par Napoléon Bonaparte, la pièce d’or de 10 francs est la pièce française la plus précieuse et la plus recherchée. Incarnant l’intégrité et l’exactitude, 10 francs ont facilité le commerce mondial et sont devenus la base de la première union monétaire en Europe. Depuis le début du XIXe siècle, plus de 100 millions de pièces ont été frappées, ce qui fait aujourd’hui de cette pièce l’une des plus célèbres et des plus liquides du marché européen de l’investissement.

Magnifiquement conçue, représentant l’aspect charmant et glamour de la culture française, la pièce d’or de 10 francs Coq Marianne a une valeur abordable, ce qui la rend idéale pour les cadeaux, les investisseurs et les collectionneurs.

L’avers de la pièce représente un portrait de Marianne, le symbole national français de la liberté, avec une couronne de chêne sur la tête. Le texte “REPUBLIQUE FRANÇAIS” ​​est gravé tout autour. Sous Marianne se trouve la signature du graveur “J.C.CHAPLAIN”.

Le revers de la pièce représente un coq majestueux. Autour est gravé le texte “LIBERTE EGALITE FRATERNITE”, qui se traduit par “liberté, égalité, communauté”. A gauche du coq se trouve la valeur nominale de la pièce “10”, à droite se trouve le nom de la monnaie “Fcs” (Francs), et en dessous l’année d’émission.

Souhaitez-vous savoir plus d’informations?

Pourquoi acheter 10 Francs Coq Marianne

Depuis le début du XIXe siècle, plus de 100 millions de pièces ont été frappées, ce qui fait aujourd’hui de cette pièce l’une des plus célèbres et des plus liquides du marché européen de l’investissement.

La pièce de 10 francs en or Coq et Marianne a été à la base de la première union monétaire européenne. La pièce d’or de 10 francs a servi de base à l’Union monétaire latine, la première grande union monétaire d’Europe.

La pièce de 10 francs or Coq et Marianne est un excellent moyen de diversifier votre portefeuille d’investissement. Avec une faible dépendance de l’or aux autres actifs financiers, le 10 francs or sert de couverture de portefeuille.

La pièce de 10 francs or Coq et Marianne est un type d’épargne. Or 10 francs est un choix idéal pour tout investisseur à long terme qui apprécie la stabilité et la sécurité dans la possession d’or physique.

Origine de la pièce 10 Francs

L’histoire importante du franc-or a commencé au 14ème siècle pendant la guerre de Cent Ans. C’était une période de combats acharnés entre la France et la Grande-Bretagne. Dans l’une de ces batailles, à la bataille de Poitiers en 1356 en France, le roi français Jean II a été capturé par les troupes anglaises. Les Britanniques ont fixé une rançon de 3 millions de pièces d’or. Dès que leurs conditions furent remplies, le roi Jean II fut libéré, et son retour de captivité fut marqué par l’introduction d’une pièce d’or appelée “franc à cheval”, ce qui implique que le roi montait à cheval comme un homme libre. . Le nouveau franc-or a ensuite été utilisé par le commerce dans toute la France. Cette situation a changé lorsque Napoléon Bonaparte est arrivé au pouvoir au début du XIXe siècle.

La création des pièces d’or a été initiée par Napoléon Bonaparte

Napoléon Bonaparte est considéré comme l’un des chefs militaires les plus prospères, tout en ayant un grand flair politique. Vers la fin de la Révolution française, Napoléon devient Premier Consul du nouveau gouvernement français. Fervent partisan de l’idée d’introduire des pièces d’or en circulation, il en initia en 1803 la création et approuva leurs normes. Les nouvelles pièces étaient à l’origine frappées en deux coupures – 20 et 40 francs. Les coupures de 5, 10, 50 et francs ont été introduites plus tard et ont été frappées à des moments différents. La pièce la plus populaire, qui était par conséquent frappée en plus grande quantité que toutes les autres pièces, était la pièce de 20 francs. Une pièce d’or de 10 francs a été frappée pour la première fois en 1850 et pesait 3,225 grammes. et se composait de 90% (2,903 gr.) d’or pur. Il a été frappé pour la dernière fois en 1914, mais le portrait et le dessin ont changé plusieurs fois au cours de toute la période. Cependant, l’uniformité et la valeur faciale sont restées les mêmes, maintenant la réputation et la popularité en tant que pièce d’or fiable. Par conséquent, toutes les pièces d’or de 10 francs frappées aux XIXe et XXe siècles s’appelaient des Napoléons.

Marianne est représentée sur la pièce d’or de 10 francs

Lorsque la première pièce de 10 francs avec Marianne a été frappée en 1899, elle a poursuivi la politique monétaire de la République française en ce qui concerne les pièces d’or, sur lesquelles, au lieu de portraits de rois ou d’empereurs au pouvoir, des symboles de victoire, de liberté et de justice étaient représentés. . La pièce de 10 francs en or avec Marianne est la pièce la plus célèbre exprimant ces principes.Le coq représenté au revers de la pièce est un symbole chrétien français signifiant la victoire. Le chant du coq à l’aube signifie la victoire quotidienne de la lumière sur les ténèbres et le mal. Le coq est devenu un symbole important à la Renaissance, lorsque l’Église catholique a joué un rôle important dans les affaires de l’État français. Aujourd’hui, le coq est le symbole non officiel de la France et est le plus souvent utilisé comme mascotte nationale lors d’événements sportifs.

L’image de Marianne est une combinaison de la personnification de la liberté et de la justice. Dessinée pour la première fois en 1775 par un jeune artiste français, Marianne a gagné en popularité après la Révolution lorsque l’assemblée nouvellement élue avait besoin d’un nouveau symbole pour représenter la Première République française. Aujourd’hui, Marianne est le symbole national de la France. Elle est représentée sur les pièces en euros, les timbres et les logos officiels du gouvernement français. C’est un ardent emblème républicain associé au triomphe de la liberté contre l’autocratie.

Pièce française de 10 francs – l’étalon-or de l’Europe

Ironiquement, les francs-or ont mieux réussi à unir l’Europe sous forme de pièces de monnaie, et donc par le commerce et la prospérité, que Napoléon et son armée.

Les fondateurs se sont mis d’accord sur la finesse et le poids des pièces, basés sur le franc français d’or et d’argent. Un accord a également été conclu sur l’acceptation mutuelle et l’échange de pièces d’or et d’argent équivalentes, quels que soient leur dessin ou leur nom. Le rapport des deux métaux précieux a également été normalisé : 4,5 gr. l’argent était égal à 0,290322 gr. l’or, soit 15 pour 1. Cette normalisation facilitait les échanges entre les pays membres et était considérée comme un concept attractif qui forçait d’autres pays européens à rejoindre l’union. L’organisation avait de nombreuses lacunes : l’une d’elles était que certains gouvernements émettent trop de papier-monnaie, qui n’était pas soutenu par la présence d’autant de métaux précieux. Malgré cela, le syndicat s’est développé jusqu’au déclenchement de la Première Guerre mondiale et a officiellement cessé d’exister en 1927.

La popularité de la pièce d’or de 10 francs

Les pièces d’or de Napoléon ont largement circulé aux XIXe et XXe siècles. en Europe et dans le monde. La France contrôlait la majeure partie de l’Europe au début du XIXe siècle, puis est devenue une puissance coloniale au début du XXe siècle. Pour faciliter le commerce et l’investissement, les francs-or français sont devenus le choix de choix en raison de leur uniformité et de leur fiabilité constantes. Des pièces d’or de 10 francs ont été émises régulièrement des années 1850 jusqu’en 1914. La frappe a été interrompue avec le déclenchement de la Première Guerre mondiale, et bien qu’elles ne soient plus produites, leur popularité perdure. Aujourd’hui, les francs-or sont les pièces d’or classiques les plus échangées dans plusieurs pays européens, dont la France.

Au fur et à mesure que l’Empire français s’étendait, le besoin de pièces d’or et d’argent augmentait également. Pour répondre à l’énorme demande de francs-or, des pièces ont été frappées dans plus de 20 monnaies en France, ainsi que dans plusieurs usines des territoires sous contrôle français. Chaque monnaie était tenue d’apposer une marque d’identification d’usine unique sur chaque pièce pour faciliter l’identification de l’origine de tout franc. La marque peut être une lettre, un symbole ou un monogramme. L’atelier parisien a mis la lettre “A”, et le romain a mis la lettre “R” ou la couronne. La production de francs-or était répandue en France et dans toute l’Europe, cependant, Monnet de Paris a frappé le plus de pièces. Fondée par Charles II le Chauve en 864, c’est la plus ancienne et la plus grande Monnaie de France, ainsi que la plus ancienne institution de France. Bien qu’elle ait été l’agence gouvernementale responsable de la frappe des pièces de monnaie françaises, elle a partagé cette responsabilité avec d’autres monnaies pendant près d’un millénaire, et c’est pourquoi il y a tant de marquages ​​différents sur les francs-or.

En 1878, la Monnaie de Paris reçoit le droit exclusif d’être la seule fabrique française de monnaies d’or et d’argent. Aujourd’hui, la Monnaie de Paris est la principale usine de production des pièces en euros françaises.